BIENVENUE DANS L'UNIVERS FANTASTIQUE DES COLLECTIONS DU GEANT DES MERS
      
         
 NORMANDIE, LE PAQUEBOT DES SUPERLATIFS
LOGO PNP
 

 NORMANDIE

Son nom seul évoque, pour les passionnés de paquebots, tous les
superlatifs employés à l'époque.

           
Le plus grand jamais construit avec ses 313,75 m.
          
Le plus spacieux. Son tonnage dépasse tout ce qui a jamais navigué sur les océans.
            
Le plus moderne. Les techniciens, concepteurs et autres ingénieurs
des plus savants de l'époque sont engagés dans cette aventure avant-gardiste.
Ils utiliseront les derniers brevets d'inventions et les techniques les plus avancées.
Innovant même de nouveaux concepts technologiques, ils élèveront Normandie au rang du paquebot....
            
Le plus rapide puisque dès sa première traversée, il remportera le Ruban Bleu.
Ce trophée couronne le record de vitesse de la traversée de l'Atlantique Nord.
En Août 1937, il établira le record en
3 jours, 22 heures et 7 minutes à la moyenne jamais égalée de 31,20 noeuds.
             
Si Normandie est le paquebot le plus rapide, c'est qu'il est aussi....
            
Le plus puissant... Ses moteurs pouvaient développer jusqu'à 200.000 chevaux.
Cette performance n'a d'égale que sa puissance électrique
pouvant dépasser plus de 140.000 kilowatts.
Le Métropolitain de Paris n'en absorbait à l'époque que 120.000 kilowatts.
Normandie posséde alors la centrale thermique embarquée
la plus puissante au monde et le propulse au rang de
Paquebot le plus électrifié.
             
A ces quelques superlatifs reconnus, on pourrait ajouter ceux,
plus subjectifs mais néanmoins réels du paquebot...
          
Le plus beau. La Compagnie Générale Transatlantique - "La Transat" -
a réuni la fine fleur de l'artisanat d'art.
Qu'ils soient décorateurs, sculpteurs, ébénistes, tapissiers,
peintres ou simples compagnons, tous travailleront
autour des architectes parmi les plus en vue du moment :
Patout, Pacon, Expert et Bouwens de Boïjen.
Réunis en comité d'études et d'exécution pour les aménagements,
cette collaboration contribuera à faire de Normandie
le Chef d'Oeuvre Français des Arts-Décoratifs.
        
Le plus élégant.
Ses lignes hydrodynamiques et
résolument modernes reléguent ses concurrents
au rang de dinosaures marins...

                       
Le plus raffiné. Son luxe, son confort et la modernité de ses aménagements
lui valurent le titre de "Ritz flottant".
Le chef Gaston Magrin, maître incontesté des cuisines de Normandie,
contribuera largement à cette réputation.

            
S'il fallait résumer en quelques mots la somme de ces superlatifs,
certes il faudrait se souvenir que Normandie fut certainement

le plus critiqué car le plus cher des paquebots construits en France (environ 863 millions de francs de l'époque)
et ce dans une période économique particulièrement difficile.
La crise de 1929 et ses conséquences au début des années 30
ne facilitèrent pas le projet qui fut critiqué, jugé dispendieux, qualifié de "pharaonique".
Sa construction en subit de nombreuses péripéties financières, politiques et sociales.

             
Il fut, et reste néanmoins l'une des plus belles réalisations et prouesses techniques
des moyens de transport du XXème siècle comme la France a sû en perpétuer la tradition
avec le paquebot France, l'avion supersonique Concorde, le Train à Grande Vitesse, ou la fusée Ariane.

        
Projets et défis technologiques fous, visions futuristes et progressistes parfois décalés et
à contre-courant des réalités économiques du moment...

Telle est la France, déraisonnable et fantasque mais novatrice, avant-gardiste et créatrice de rêves.
Et tel était NORMANDIE, le plus beau paquebot du monde...


 

                                                                                                                Philippe Socquin-Brillan




Créé avec Créer un site
Créer un site